novembre 2007


Au jour le jourPar SoGB, Vendredi 23 novembre 2007 à 20:04

Oui, 3 semaines déjà où certains évènement on rendu au passé et a l’oublie des souvenirs plus que présents et projets à venir.
3 semaines où, les contacts se comptent à peine sur les doigts d’une seule main, ou les coup de fils sont devenu l’égal de zéro.
3 semaines où, les mots de présences se sont transformés en absence profonde.
3 semaines où depuis, finalement, je commence à vivre pour moi même et pas pour les autres!
Mais depuis ce temps, certains se sont fait rare voir quasi inexistant ou font des apparitions sporadique, mais aussi depuis quelques temps j’ai retrouvé et rencontré (note: même si nous ne nous sommes encore jamais vus en chair et en os) des personnes attentives, à l’écoute et surtout généreuses.
Oui j’avance, seul dans ma vie, mais entouré en même temps, d’un compagnon de coeur, d’amis de longue date et d’une connaissance qui au jour le jour, deviens plus qu’une connaissance, et où les liens d’amitié et de complicité se forment petit à petit (merci le téléphone, msn et le blog).
Je suis bien là, présent, mais dans l’ombre, une ombre voulue, afin de me retrouver moi même, sans pour autant y rester, et ces derniers temps, le sourire est réapparu à bien des reprises, et cela fait un bien fou.
Beaucoup de choses ont changées, d’autres vont changer très bientôt, et je devrais m’y faire, c’est ainsi.
En tout cas certains silences sont bénéfiques, d’autres bien au contraire ne le sont pas…

Au jour le jourPar SoGB, Jeudi 01 novembre 2007 à 23:55

Quelques semaines que je tourne en rond, que je me pose des questions.
Quelques semaines où une douce rencontre peu se transformer en un très court chemin où l’arrêt est brutal.
Quelques semaines où les émotions s’enchainent, plus fortes les unes aux autres puis d’un coup, laissent place au vide.
Quelques semaines où j’ai retrouvé le sourire, puis finalement, non, il est reparti aussi vite qu’arrivé.
Quelques semaines où les envies d’évasion se faisaient ressentir ainsi que les envies de projets communs et de voyage.
Quelques semaines pendant lesquelles le sourire du matin me faisait passer une belle journée.
Quelques semaines qui me font penser que je peux être heureux, mais que je dois savoir profiter de chaque instant.
Puis …
Quelques heures où tout s’est arrêté, où je tournais de plus en plus à en devenir fou.
Quelques heures pour que tout bascule… et il ne faudra pas des heures pour retrouver ce qui est perdu, mais des semaines voir plus.
Je fais donc un retour aux sources, dans ma ville natale, auprès de ma famille, le temps d’un long weekend, qui je l’espère me fera le plus grand bien.