Me voici en direction de paris. Ah les joies du tgv. Au menu: le caré au milieu de la voiture. Pas de place aux jambes. M’enfin c’est pas grave je me console en regardant les choupinous.