Non ce n’est pas moi, je n’ai pas fait ça…
Et bien si! Je l’ai fait, et ca ne me ressemble pourtant pas…
Je me suis torché la gueule (avec mes collègues) lors de notre soirée Jeudi dernier.
Apéro tranquille, 2 coupes de Champagne sous le Soleil qui se reflétait sur le Rhône. La tête commençait à chauffer (à cause du Soleil dans un premier temps)
Ensuite repas, 3 verres de vin (2 blanc, 1 rouge) puis eau gazeuse.
Puis vers 23h30, ouverture de la piste de dance et du bar, distribution de Ticket boisson.
Me suis fait payer mon premier verre par des collègues, une Vodka Burn, puis une seconde, une troisième, et quatrième, suivies d’une coupe de Champagne, un demi Gin Fizz (offert par mon grand chef) puis un second (mais pas un demi cette foi, ce fut un plein grand verre !) et pour finir, un jus de fruit…(Mouai plus de tickets pour de l’alcool !) bref, tout ça montait à la tête petit à petit, me suis retrouvé à me trémousser sur la piste de dance, à sautiller dans tout les sens… puis après à déambuler dans les rues Lyonnaises (sous la pluie) à la recherche de l’hôtel pour aller dormir…
Bref, aussi loin que cela remonte, la dernière fois ou j’étais torché, c’était avec Doudou à Paris, au retour d’un resto où on avait enchainé 3 bars (1 à Montparnasse puis 2 dans le marais), une autre fois à Rennes, après notre première sortie dans un bar et 3 bières plus tard, et au mariage de mon cousin ou j’ai pris une cuite au Champagne (fallait pas me laisser la bouteille à ma table j’avais prévenu!)
Pourtant, je sentais que j’avais carrément abusé de la boisson, j’avais conscience de mon état, et me sentais carrément pas capable de rentrer “seul” à l’hôtel (y avait pourtant les navettes de bus! mais fallait “s’aérer la tête”), heureusement qu’on était 4 dans le même état à se soutenir, et une bonne dizaine dans le hall de l’hôtel à commater avec des cafés avant d’aller dormir. Le pire c’est que c’était avec mes collègues, on avait donc bien profité du “glouglou”.
Pas eu la gueule de bois au matin, mais une bonne fatigue car presque pas dormi… J’avais prévus des cachets pour la tête mais rien, pas eu mal!!!
Ca ne me ressemble pas de boire autant, je ne me reconnais pas, était-ce le fait d’être avec mes collègues dans cette ambiance festive où l’on savait pertinemment que certains voulaient se cuiter, ou une envie perso de vouloir me torcher la gueule pour “oublier” mon quotidien… En tout cas, mise à part avoir bu, c’est aussi la deuxième fois de ma vie que je fume! (La première remonte à mes 20 ans !) Et ça je regrette ce soir d’avoir taxer quelques taffes de la clope de mon collègue!
Pffff, j’étais bel et bien cuit! Et je n’en suis pas fier!