Ou plutôt mon outing!
Il y a 7 ans, pendant que j’étais chez mon doudou pour notre premier week-end, mes parents curieux de savoir ce qui se passait dans ma vie, sont allé regarder un peu mon bureau dans ma chambre et sont tombes sur une feuille, ou figurait quelques information sur mon weekend, le prénom de mon doudou, la ville, le téléphone… bref, les idées de mes parents n’ont pas tournées longtemps… leur fils était gay! (ou plutôt, un PD!)
Arrivé à la gare le dimanche soir, il n’y avait que mon père et ma petite soeur, ma mère était restée a la maison, elle qui d’habitude serais venue me chercher.
Pas un mot dans la voiture rien… arrivé a la maison, ma mère me dis juste un bonsoir et partie se coucher aussitôt, prétextant mon heure d’arrivée tardive et qu’elle était restée debout.
Lundi matin, je m’étais levé en retard, me mère n’étant pas passée me réveiller comme elle le faisait tout les matins…, je suis donc parti légèrement à la bourre, et j’ai appelé ma mère pour lui dire que je partais bosser (mon stage de fin d’étude). Pendant le coup de fil, elle me questionna de la raison de mon retard et me sorti, d’un coup j’espère que ton changement de comportement n’as pas rapport avec un garçon!
Que répondre, c’était pourtant bien vrai, j’avais une mine plus heureuse depuis quelques temps, j’étais heureux de connaitre mon doudou, et je me sentais de moins en moins enfermé sur moi même. Puis elle se mit à pleurer, j’ai tenté de la rassurer mais rien. Je suis allé bosser. Le midi mon père est venu me chercher au boulot, puis nous sommes rentré manger, à table, pas un mot, puis mes parents ont invités ma soeur à monter dans sa chambre afin que je me retrouve seul avec eux!
Je me souviens encore des premiers mots: “Mais qu’est-ce qu’il y à à faire cela avec un mec!”
J’étais dévisagé, comme si, le fils de 19 ans (presque 20) n’était plus le même en l’espace d’un week-end.
La discussion s’est envenimée, mes parents me laissant dire qu’ils ne souhaiteraient plus m’aider dans l’avenir si j’avais un projet d’achat (voiture ou appartement/maison) c’était une réaction due au choc de la découverte.
J’essayais de les rassurer, et de leur dire que j’étais toujours leur gamin, et surtout je leur ai avoué que j’étais gay, et ce depuis pratiquement l’âge de 11 ans, époque ou mes premiers émois furent pour un garçon de ma classe au collège!
Fin du repas, je suis monté dans ma chambre, dépité, déçus, en colère! Ma soeur est venue me voir et elle fut très gentille faisant preuve d’une grande écoute et me dis que je suis toujours son frère et que ca ne change pas.
Elle m’avait dit qu’elle avait discuté avec mes parents pendant mon week-end, de leur faire comprendre que j’étais ce que j’étais, et que je n’étais pas différents.
Il a fallu plusieurs jours avant de retrouver un dialogue positif avec mes parents. Nous avions laisser de coté mon coming out envers la famille proche, qui fut quelques mois plus tard, informé que l’ainé des petits enfants (donc moi!) était gay et qu’il ne serait donc pas le premier à donner des petits enfants à ma grand mère. Bref génial les repas de famille! lol.

Depuis le chemin s’est fait, j’ai quitté la maison (mais j’y ai toujours mon attache sentimental (ma famille) et ma chambre qui n’a pas changé en 7 ans) et suis venu m’installer avec mon doudou, tout en ayant trouvé un super CDI dans la région. Mes parents se sont fait plus proches, et nous allons beaucoup mieux, les nuages de l’année 2000 sont désormais très loin. Ils ont été là pour notre déménagement, ils viennent le plus souvent possible nous voir, je rentre à Reims dès que je peux, ils m’ont aidé quand il le fallait (pour l’achat de ma voiture, remboursement de mon crédit, achats divers de meubles et promesse faite il y a quelques jours d’un coup de pouce si je me décide de monter un projet immobilier)

Bon je ne sais pas pourquoi je fais ce billet… mais aujourd’hui ça fait donc 7 ans que j’ai fait mon “coming out” a mes parents.
Hummm hummm, bref, aller, hop en ligne, si j’ai fais ce billet, c’est surement parce que je devais le faire.