Voila, après mon début de matinée catastrophique (et comme le dis Piel, « à la Pierre Richard”), les quelques heures avant midi se sont bien déroulées au boulot. Le train train des appels, puis de 12 à 13h… je commençais déjà à penser aux joies de l’autoroute.
Ma tour A 13h20 j’ai quitté le taf et me suis rendu en voiture chez moi où j’ai commencé à rassembler mes affaires.
Je n’ai rien mangé à midi, trop occupé à préparer ma valise et ranger mes cadeaux.
Vers 15h00 j’ai commencé le chargement, j’ai tout d’abord descendu la planche de bureau (160 X 65) que j’ai mis 5 bonnes minutes à bien installer dans le coffre afin d’optimiser l’espace. Puis ce fut le tour de mes sacs de sport, pc portable, et autres GPS dans un second aller et retour et avant de remonter à l’appart j’ai déplacé la voiture plus près de l’entrée de la tour. Après avoir descendu mes affaires, je me suis attelé à descendre toutes les planches de mon ancien bureau, ce fut le dernier gros aller et retour, j’ai tout mis au pied de l’immeuble et fait une dizaine d’allée et venue entre le hall et la voiture.
Voila après 35 minutes, ma valise, les 3 sacs de cadeaux, le pc portable, mes provisions, le GPS, le bureau en kit, et les 2 tables de salon étaient dans le coffre.
J’ai remis la voiture au parking et suis monté prendre mes téléphones portables, et vérifier si j’avais rien oublié. Il était temps de partir.
Je me suis dirigé vers 16h30 à la station essence près de chez mon doudou, pour faire le plein où j’ai attendu 10 bonnes minutes car il y avait du monde. Après avoir ajouté près de 35 litres da gasoil, j’ai roulé à peine 500m et me suis arrêté sur un petit parking au bord de la route pour accrocher le GPS le GPSet lancer l’application de navigation sur mon Smartphone. J’ai saisi l’adresse de mes parents… et j’ai eu 4 choix, entre trajet avec péage ou sans, et avec ou sans info trafic, j’ai choisi le premier choix et une voie synthétique m’a annoncé “Votre itinéraire est calculé par le serveur, et transmit à votre terminal”, et hop, 5h05 de trajet pour 480km d’autoroute, péage et info trafic en direct… Soudain une petite flèche s’est affichée à l’endroit exact du parking ou j’étais… et là une voie me dit… “A 300m, nerrer à gauche!” me voila partit dans un fou rire! Aller je vais donc “nerrer à gauche” comme le dis si bien la dame du GPS! C’est parti, arrivée prévue à 22h07.
Un épais brouillard s’était formé sur la rocade de Rennes, et je me demandais si cela allait être le cas pendant tout le trajet. Au bout d’une vingtaine de kilomètres le téléphone émis un “BIP BIP BIP BIP” je me suis dis « Merde… plus de batterie… » j’y jette un œil et constate qu’il y avait une icone en forme de radar et une barre de progression qui diminuait, j’arrivais donc à l’emplacement du premier radar automatique… j’ai trouvé cela formidable… ce GPS allait être très utile en région Parisienne!
Le train train de la route continue avec ce flot discontinu de voiture dans l’autre sens jusqu’a la barrière de péage de La Gravelle (Vitré) et là toutes les voitures se dirigeaient vers les guichets automatiques, sauf moi! Car je suis passé au Télépéage! Que c’est bien pratique… pas d’arrêt, pas d’attente…
Calé sur autoroute FM, j’entendais la voix légèrement désagréable de l’animatrice qui coupait chaque titre par “Et retour au trafic, je vous confirme le brouillard”… Mais où ça le brouillard… patate… sur quel axe… dans quel coin… ? je sais que j’ai du brouillard depuis le début mais vais-je en avoir tout le long?!
sur la routeIl commençait à faire nuit, et je voyais toujours de l’autre coté des files incessantes de voitures, entrecoupées d’accidents… et je me suis dis “heureusement que je ne suis pas de l’autre coté!”. Je me suis arrêté près du Mans pour manger une crêpe au chocolat, et boire un jus de fruit, et me revoilà partit jusqu’à Chartres où ce fut ma seconde et avant dernière pause…
Mes parents me passaient de temps en temps des coups de fil, et j’ai laissé des petits messages à mon doudou.
Arrivé à St Arnoult en Yvelines, beaucoup de voitures, enfin énormément dans le sens Paris-Province… pour moi ça allais plutôt pas mal, je me suis engagé dans la voie Télépéage et je suis passé en quelques secondes, puis je me suis juste arrêter 3 minutes sur le premier parking afin de me dégourdir les jambes… peage de St Arnoult en Yvelines
Harnaché de mon GPS, j’ai suivi attentivement les instructions pendant la traversée de Paris qui fut très rapide, peu de monde, très agréable, et surtout j’ai pu constater que ce petit GPS était super pratique à chaque radar fixe.
Il ne me restait plus que 98 km à parcourir aux alentours du premier péage de l’autoroute A4 (celui près de Disney), et toujours une arrivée prévue pour 22h00 alors qu’il n’était que 21h00.
Le GPS se mettait constamment à jour, et l’heure d’arrivée se faisait de plus en plus proche jusqu’à resté bloquée à 21h53… et bien à 21h42, je voyais les milliers de lumières de l’agglomération Rémoise et à 21h53 pile, le GPS m’a sorti, “Vous êtes arrivé”, à l’endroit exact de la porte du garage de chez mes parents… Quelle précision!

la familleLe trajet s’était donc bien déroulé, et ma famille était très heureuse de mon arrivée tardive.
Le repas avait été préparé par le copain de ma sœur (en bas sur la photo), un pain kebab qu’il avait fait lui-même et rempli avec des morceaux de viande hachée et assaisonnée aux herbes et oignons… Un régal… j’ai fini par décharger la voiture et je n’ai pas demandé mon reste avant d’aller me coucher dans mon ancienne chambre…