Il y a 2 semaines, je ne bossais pas le samedi… Ce fut l’occasion pour moi et mon doudou d’aller m’acheter quelques meubles chez IKEA Nantes au centre commercial Atlantis.
Nous devions partir en fin de matinée, mais vus que la veille nous avions reçus deux potes pour dîner, nous avons pris la route que vers 12h50.
Nous sommes arrivé à St herblain vers 14h10, et après un “long chicken” que nous avons pris au Quick, nous sommes arrivé dans le temple du meuble en kit, répartit sur 2 étages, pour choisir un nouveau bureau, une petite bibliothèque, une petite table et une décoration lumineuse en fibre optique.
Bref, après 40 minutes à choisir les meubles et les couleurs nous voici arrivé au stock, ou nous avions pris un chariot qui roulait trop mal.
Au détour d’une allée, il nous manquait la bibliothèque, j’ai donc laissé quelques minutes mon doudou pour aller me renseigner auprès d’un charmant garçon, qui m’a tendu une feuille m’invitant à retirer mon produit après les caisses.
150 euros en moins sur le compte et 5 cartons de plus dans le coffre de la voiture, nous sommes arrivés à Rennes vers 18h00, ou nous sommes passés par Carrefour, pour prendre de quoi préparer une petite pizza maison à mon appart.
Nous avons déchargé la voiture, par un fort vent froid, au pied de ma tour (Il souffle souvent fort au pied de l’immeuble et ce a cause de la forme des tours). Puis les cartons se sont entreposés dans le couloir de l’appart.
La nuit fut douce et agréable dans mon nouveau lit que mes parents m’avaient acheté la semaine précédente.
Dimanche matin, je suis descendu chercher une baguette, des croissants et un pain au chocolat, et nous avons pris un bon petit déjeuner, avant de commencer à débarrasser mon ancien bureau, pour monter le nouveau.
Finalement, après quelques discussions, j’ai rechangé la disposition des meubles, et je me retrouve avec un intérieur tout beau… Il ne reste plus qu’a tout ranger! Car ayant tout enlevé de mon ancien bureau, mes 3 pc et toutes mes affaires se sont éparpillés entre la chambre et la table du séjour, si bien que je ne peux plus bouger chez moi.